Osama bin Laden

Gikan sa Bikol Sentral na Wikipedia, an talingkas na ensiklopedya
Maglukso sa: paglibotlibot, hanapon
Si Osama bin Laden

Si Osama bin Mohammed bin Awad bin Laden (may magkapirang bersyon:; Arabic: أسامة بن محمد بن عوض بن لادن‎, Usāmah bin Muḥammad bin ‘Awaḍ bin Lādin; namundag, Marso 10, 1957 - Mayo 2, 2011[1][2]) sarong myembro kan prominenteng Sauding bin Laden na pamilya asin siya an kagmuknang lider kan teroristang organisasyon, an al-Qaeda. Ini bantog na gayo sa pag'atake sa Nweba York kan Septyembre 11, 2001 kun saen narogmok kaini an sinasabing Twin Towers. Si Bin Laden saro sa sampolong hinahanap kan Federal Bureau of Investigation dawa totoo mayo siya sa lista kan mga suspetsadong kaggibo kan si pagbomba kan Twin Towers, asin dai man siya sina'ngatan nin anoman na kargo dapit sa atakeng ini.

Alagad, si bin Laden sinasabing kakomplot sa magkapirang mga makuring pag'aatake sa Estados Unidos asin kan saiyang mga kaalyado: an pagbomba kan 1993 sa World Trade Center asin sa Pentagon; an 1998 na pagbobomba sa mga embahada kan Amerika sa Kenya asin Tanzania kun saen labing 200 katawo an nagkagaradan; asin an 2000 na pagbobomba sa US Cole sa Yemen. Si bin Laden inako man na siya an kagboot duman sa nangyaring baradilan sa Somalia kun saen 18 Amerikanong soldados an naputlan buhay.[3]

Poon pa kan 2001, si Osama bin Laden asin an saiyang minuknang teroristang organisasyon, an al-Qaeda, mayor na target kan Estados Unidos sa kampanya kaini laban sa "Terorismo". Pigtutubod na si bin Laden asin an saiyang kairibang mga namamayo sa Al-Qaeda nagpapa'ipli' sa pagdolonan kan Afganistan asin kan inapod na Federally Administered Tribal Areas na sakop kan Pakistan; alagad, sa totoo lang bako man pala siya igdi madudukayan.

Kan Mayo 1, 2011, mga sampolong taon nag'ayaw na kan narogmok an Twin Towers huli sa pag'atake kaini kan al-Qaeda, si Osama bin Laden nataraka' sa sarong pigtatagoan na mansion sa Abbottabad, Pakistan asin pakalihis nin halipot na baradilan, si bin Laden nagadan kan pwersa militar kan Estados Unidos. Sinasabi na si bin Laden iyo an kagtolod kan makuri asin daing siring na terorismo sa kinaban.

Sa pagkagadan niya, binibistong nang nagsalida saiya bilang pamayo kan al-Qaeda si Ayman al-Zawahiri.

La théologie musulmane différencie trois sortes de mécréants :

   Le mécréant qui vit en terre d'Islam, bénéficiant du statut de protection en tant que dhimmi; à celui-ci s'applique ce verset: «  Nulle contrainte en religion  » (Sourate 2, verset 256) [incomplet]
   Le mécréant vivant dans un pays en paix avec les pays musulmans, à celui-ci s'applique le verset : « A vous votre religion, à moi la mienne » (sourate 109, verset 6).
   Enfin, le mécréant qui agresse une terre d'Islam, ou qui viole un pacte de paix avec les musulmans, à celui-ci s'applique ce verset : «  Combattez-les, afin que Dieu les châtie par vos mains et les couvre d'opprobre, afin qu'il vous donne la victoire sur eux, et guérisse les cœurs des fidèles ».

L'eschatologie, dans le Coran, donne une description du châtiment qui attend le mécréant le Jour du Jugement ; en voici un échantillon :

   «  Pour les infidèles, il leur est égal que tu les avertisses ou non : ils ne croiront pas. Dieu a apposé un sceau sur leurs cœurs et sur leurs oreilles ; leurs yeux sont couverts d'un bandeau, et le châtiment cruel les attend. » (Sourate 2, versets 5 et 6)
   « Les fidèles et les incrédules sont deux adversaires qui se disputent au sujet de Dieu ; mais les vêtements des infidèles seront taillés du feu, et l'eau bouillante sera versée sur leurs têtes. Leurs entrailles et leur peau en seront consumées ; ils seront frappés de gourdins de fer. Toutes les fois que, transis de douleur, ils voudront s'en évader, on les y fera rentrer et on leur criera : Subissez le supplice du feu. » (Sourate 22, versets 20, 21 et 22)

Le Coran, cependant, insiste lourdement sur la notion de repentir. Allah se décrit le plus souvent comme le Miséricordieux ; l'humain qui pêche, qu'il soit croyant ou mécréant, et qui se repent sincèrement voit ses pêchés entièrement pardonnés. En témoignent, entre autres, ces quelques versets :

   « A ceux qui, quand un malheur s'appesantit sur eux, s'écrient : Nous sommes à Dieu, et nous retournerons à lui. Les bénédictions du Seigneur et sa miséricorde s'étendront sur eux. » (Sourate 2, versets 151 et 152)
   « Ne savent-ils pas que Dieu accepte le repentir de ses servi­teurs, qu'il agrée l'aumône ? Il est L’Accueillant au repentir et le Miséricordieux. » (sourate 9, verset 104)

Ce concept de repentir est mis en avant dans ce hadith qudsi : « Dieu Tout-Puissant dit : Ô fils d'Adam, aussi longtemps que tu M'appelleras et que tu Me prieras, Je te pardonnerai pour ce que tu as fait, et Je ne t'en tiendrais pas rigueur. Ô fils d'Adam, même si tes péchés devait atteindre les nuages du ciel, et que tu Me demanderais alors pardon, Je te pardonnerai. Ô fils d'Adam, même si tu venais à Moi avec des péchés aussi grands que la terre et que tu te présenterais alors à Moi, sans M'attribuer aucun associé, Je t'accorderai un pardon presque aussi grand. »

La "mécréance", considérée comme un grave pêché dans l'islam, est directement concernée par ces citations2.

Mga panluwas na takod[liwaton | liwaton an gikanan]

Toltolan[liwaton | liwaton an gikanan]